samedi 16 novembre 2019
Mon compte
Vous n'êtes pas identifié
.
Paiement en ligne sécurisé par e-transaction du Crédit Agricole
Panier littéraire
Le panier est vide

À compter du 29 août 2018 les connexions sont cryptées pour la sécurité de vos paiements.

Adrienne Rich

Adrienne Rich

Adrienne Rich naît le 16 mai 1929, à Baltimore, dans le Maryland. Dès la publication de son premier recueil A change of World, en 1951, elle est remarquée par W. H. Auden, qui l’influence, de même que Frost, Yeats et Stevens. À son arrivée à New York, en 1966, elle s’intéresse vivement à James Baldwin et Simone de Beauvoir, et lutte avec son mari Alfred Conrad pour la justice sociale, la défense des droits civiques et les droits des femmes. Plus tard, en 1976, elle s’engage dans les mouvements gays et lesbiens, au moment où elle commence à vivre avec l’écrivaine
et éditrice jamaïco-américaine Michelle Cliff. Adrienne Rich meurt à Santa Cruz, aux États-Unis, le 27 mars 2012.
Poétesse, théoricienne féministe, elle a enseigné dans de nombreuses universités américaines renommées, et reçu un grand nombre de prix littéraires. Par ses écrits, tout comme par sa lutte contre le racisme, le militarisme, l’homophobie et l’antisémitisme, elle a acquis une grande influence aux États-Unis. Sa poésie conserve l’empreinte de son cheminement personnel et politique. Ses poèmes sont, à ses débuts, composés suivant une technique dérivée du montage cinématographique, puis sa voix s’affermit, soutenue par sa détermination à «agir d’emblée et ouvertement
comme une femme ayant un corps de femme et une expérience de femme» (Blood, Bread, and Poetry: Selected Prose, 1979 – 1985, Norton, 1986, including the noted essay: “Compulsory Heterosexuality and Lesbian Existence”).
Adrienne Rich parle pour ceux qui n’ont pas la parole, par le témoignage ou par la fable; elle rappelle ce qui a été oublié, réinvente la vie des femmes et des hommes là où leur trace a été effacée.

Bibliographie

  • Collected Poems: 1951 – 2012, W. W. Norton, 2016.
  • Later Poems: Selected and New: 1971 – 2012, W. W. Norton, 2012.
  • Tonight No Poetry Will Serve: Poems 2007 – 2010, W. W. Norton, 2011.
  • A Human Eye: Essays on Art and Society, 1997 – 2008, W. W. Norton, 2009.
  • Poetry & Commitment: An Essay, W. W. Norton, 2007.
  • Telephone Ringing in the Labyrinth: Poems 2004 – 2006, W. W. Norton, 2007.
  • The School Among the Ruins: Poems 2000 – 2004, W. W. Norton, 2004.
  • Fox: Poems 1998 – 2000, W. W. Norton, 2001.
  • Arts of the Possible: Essays and Conversations, W. W. Norton, 2001.
  • Midnight Salvage: Poems 1995 – 1998, W. W. Norton, 1999.
  • Dark Fields of the Republic: Poems 1991 – 1995, W. W. Norton, 1995.
  • What Is Found There: Notebooks on Poetry and Politics, W. W. Norton, 1993, 2001.
  • Collected Early Poems 1950 – 1970, W. W. Norton, 1993.
  • An Atlas of the Difficult World: Poems 1988 – 1991, W. W. Norton, 1991.
  • Time’s Power: Poems 1985 – 1988, W. W. Norton, 1989.
  • Blood, Bread, and Poetry: Selected Prose 1979 – 1985, W. W. Norton, 1986.
  • Your Native Land, Your Life: Poems, W. W. Norton, 1986.
  • The Fact of a Doorframe: Selected Poems, W. W. Norton, 1985, 2001.
  • Sources, Heyeck Press, 1983.
  • A Wild Patience Has Taken Me This Far: Poems 1978 – 1981, W. W. Norton, 1981.
  • On Lies, Secrets, and Silence: Selected Prose, 1966 – 1978, W. W. Norton, 1979.
  • The Dream of a Common Language: Poems 1974 – 1977, W. W. Norton, 1978.
  • Twenty-one Love Poems, Effie’s Press, 1976.
  • Of Woman Born: Motherhood as Experience and Institution, W. W. Norton, 1976, 1996.
  • Poems: Selected and New, 1950 – 1974, W. W. Norton, 1975.
  • Diving into the Wreck: Poems 1971 – 1972, W. W. Norton, 1973.
  • The Will to Change: Poems 1968 – 1970, W. W. Norton, 1971.
  • Leaflets: Poems 1965 – 1968, W. W. Norton, 1969.
  • Necessities of Life, W. W. Norton, 1966.
  • Snapshots of a Daughter-in-Law: Poems 1954 – 1962, Harper, 1963; W. W. Norton, 1967.
  • The Diamond Cutters and Other Poems, Harper, 1955.
  • A Change of World, Yale University Press, 1951; W. W. Norton, 2016.

TRADUCTIONS EN FRANÇAIS

  • Paroles d’un monde difficile, Poèmes 1988 – 2004, traduit de l’anglais (États-Unis) par Chantal Bizzini, La rumeur libre, 2019.

À PROPOS D’ADRIENNE RICH

  • Europe, dossier Adrienne Rich, numéro 996, avril 2012.
  • Marie-Christine Lemardeley-Cunci, Adrienne Rich, Cartographies du silence, Presses Universitaires de Lyon, 1990.