dimanche 20 septembre 2020
Mon compte
Vous n'êtes pas identifié
.
Paiement en ligne sécurisé par e-transaction du Crédit Agricole
Panier littéraire
Le panier est vide

À compter du 29 août 2018 les connexions sont cryptées pour la sécurité de vos paiements.

Victor Hugo Notre âme des Paris (Serge Pey)
Victor Hugo Notre âme des Paris (Serge Pey)

Serge Pey

Victor Hugo Notre âme des Paris

ou les carnets secrets de la Esmeralda

EditeurLa rumeur libre

CollectionLa Bibliothèque

Date de parution01/2020

ISBN/code barre978-2-35577-195-8

Format (mm)171 x 230

ReliureRelié couverture cartonnée, dos droit, cahiers cousus, 8 pages de garde

Nombre de pages768

Poids1185 g

Ouvrage publié avec le concours de la région Auvergne-Rhône-Alpes

Prix 33,00 €
Feuilleter

Ouvrage publié avec le concours de la région Auvergne-Rhône-Alpes

Notre Dame de Paris, ouvrage mythique de Victor Hugo malgré son retentissement reste un livre inconnu. Cette œuvre traduite dans le monde entier est devenu un mythe repris par le cinéma et la bande dessinée. Pourtant la lecture de cet ouvrage de six cent quarante pages est demeurée, jusqu’à ce jour, superficielle et incomplète. Serge Pey nous livre dans cet ouvrage critique un nouvel aspect de l’œuvre hugolienne. Le jeune Hugo a rédigé à travers cette fresque reconstituée d’un moment de la société de la fin du Moyen Âge, un livre souterrain. Pour Serge Pey, les héros de ce livre sont des personnages conceptuels et codés, répondant chacun à un moment du processus du Grand-Œuvre alchimique, avec en toile de fond le mythe de la Toison d’or. La démonstration de cette étude, étayée par de nombreuses années de recherche établit une hypothèse troublante sur l’oeuvre hugolienne et une mise en perspective de la spiritualité de la société du XIXe.  
Convoquant dans cette étude alchimie, ésotérisme, histoire, sociologie, littérature comparée et ethnologie, ce livre décrit l’aventure d’un lecteur permettant de lire un livre mythique aujourd’hui non lu par le public du XXIe siècle, mais qui a érigé ses personnages en héros absolus de cinéma. Notre Dame de Paris se transmutant en Notre Âme des Paris démontre éloquemment que c’est toujours une époque qui cherche ses yeux pour se lire et que toute œuvre échappe en partie à celui ou celle qui l’écrit. Ce livre est aussi une piste décryptant le langage de l’alchimie et nous donnant une nouvelle définition de la Pierre-philosophale.

Notre Dame de Paris, ouvrage mythique de Victor Hugo malgré son retentissement reste un livre inconnu. Cette œuvre traduite dans le monde entier est devenu un mythe repris par le cinéma et la bande dessinée. Pourtant la lecture de cet ouvrage de six cent quarante pages est demeurée, jusqu’à ce jour, superficielle et incomplète. Serge Pey nous livre dans cet ouvrage critique un nouvel aspect de l’œuvre hugolienne. Comme son titre l’indique cette lecture iconoclaste de Notre Dame est un défi à la théorie. En effet, le jeune Hugo a rédigé à travers cette fresque reconstituée d’un moment de la société de la fin du Moyen Âge, un livre souterrain. Pour Serge Pey, les héros de ce livre sont des personnages conceptuels et codés, répondant chacun à un moment du processus du Grand-Œuvre alchimique, avec en toile de fond le mythe de la Toison d’or. La démonstration de cette étude, étayée par de nombreuses années de recherche établit une hypothèse troublante sur l’oeuvre hugolienne et une mise en perspective de la spiritualité de la société du XIXe. S’appuyant sur la recherche de Ferdinand de Saussure concernant les anagrammes, reprise par Starobinsky ainsi que celle de Tristan Tzara à propos de François Villon, l’auteur nous ouvre un espace de compréhension inédite de Notre Dame de Paris.
Poétique de la lecture, cet ouvrage fait de son lecteur un nouvel écrivain du roman, mais aussi introduit une poétique de la théorie qui n’échappe pas à l’exploration de son propre inconnu. Les
noms des héros du roman sont des codes et des chiffres qui dans le bouleversement de leurs lettres nous ouvrent des espaces insoupçonnés. L’inconscient de l’auteur et de son roman qui, pour reprendre une formule de Jacques Lacan, est structuré à la manière d’un langage, rejoint dans sa force populaire cet inconscient structuré comme un mythe privé cher à Jung. Convoquant dans cette étude alchimie, ésotérisme, histoire, sociologie, littérature comparée et ethnologie, ce livre décrit l’aventure d’un lecteur permettant de lire un livre mythique aujourd’hui non lu par le public du XXIe siècle, mais qui a érigé ses personnages en héros absolus de cinéma. Quasimodo, Claude Frollo, la Esmeralda ou Phœbus sont des mythes et des concepts décrivant précisément, à travers un fait divers, le processus du Grand-Œuvre alchimique dont la littérature et le public du XIXe était si friands, ainsi que les œuvres de Balzac, Dumas ou encore de Nerval nous le montrent. Cette relecture savante et érudite, érige la théorie de la lecture en poétique et fait incontestablement du lecteur un nouvel écrivain du livre. Notre Dame de Paris se transmutant en Notre Âme des Paris démontre éloquemment que c’est toujours une époque qui cherche ses yeux pour se lire et que toute œuvre échappe en partie à celui ou celle qui l’écrit. Ce livre est aussi une piste décryptant le langage de l’alchimie et nous donnant une nouvelle définition de la Pierre-philosophale.