mardi 21 mai 2024
Mon compte
Vous n'êtes pas identifié
.
Paiement en ligne sécurisé par e-transaction du Crédit Agricole
Panier littéraire
Le panier est vide

À compter du 29 août 2018 les connexions sont cryptées pour la sécurité de vos paiements.

Dix moutons (Cabaud Jean-Baptiste)

Cabaud Jean-Baptiste

Dix moutons

Tomes 1 et 2

EditeurLa rumeur libre

CollectionNoces

Date de parution03/2023

ISBN/code barre978-2-35577-288-7

Format (mm)140 x 205

ReliureBroché

Nombre de pages136

Poids180 g

Prix 13,00 €
Feuilleter

Dans ce livre :

Tome 1 - La Goinfre Mort tombée des cieuxUne bien belle épopée des Dix moutons 

Tome 2 : Guerre des gangs à Chicago. Un polar joliment ficelé des Dix moutons

Ce livre contient les deux premières histoires d’une série destinée à s’étoffer. Récits de genre (une épopée, un polar), illustrés, à l’humour détonnant et corrosif dans les textes comme dans les dessins, ils sont à la fois parodie et hommage appuyé aux livres et films dont ils reprennent les codes pour mieux les détourner et en jouer. Dans chacune de ces histoires, dix moutons, anthropomorphiques ou non, se retrouvent systématiquement à lutter contre l’absurdité d’un Destin féroce. Dans chacune de ces histoires, systématiquement, neuf moutons mourront irrémédiablement de morts toutes plus incongrues les unes que les autres, et un seul, systématiquement, vaincra la cruelle adversité.

Original à tout point de vue, Dix Moutons n’entre pas dans les habituelles astreintes de l’Oulipo. Les contraintes, fortes mais fluides dans la narration, qui construisent ces textes restent dissimulées derrière le récit. Au-delà du systématisme de la mort des moutons, et du respect/détournement du genre dans chaque histoire, on découvrira pour l’épopée, un travail particulier sur les registres de langue, les formes lexicales ou syntaxiques. Pour le polar, l’intertextualité : le texte entier de cette guerre des gangs est bâti en dissimulant des extraits (plus d’une soixantaine) de classiques de la poésie française, du XIIe au XXe siècle, depuis Marie de France jusqu’à Guillevic et Yves Bonnefoy. L’annexe de fin permettra au lecteur curieux de les retrouver tous.